Etudiant acteur de son apprentissage

Le cours de génie logiciel que je donne se déroule classiquement sous formes de présentations et discussions sur la base des slides et une bonne partie est réservée aux étudiants à travers la préparation des ateliers que je leur donne. Le cours génie logiciel étant un cours qui est beaucoup plus introductif touche à un certain nombre de disciplines (gestion projet, gestion des versions, qualité, test, gestion documentation, gestion des bogues et autre), d'où l'idée de proposer des ateliers pratiques qui couvrent pratiquement tous les domaines du génie logiciel dont une partie est citée ci haut. Les ateliers doivent tourner sur la plateforme Linux, distribution Ubuntu et sont tous considérés comme logiciels libres, en vue d'encourager et de supporter cette catégorie de logiciels. Dans l'affiche cette année, j'ai proposé les ateliers suivants : Robodoc, Docbook (gestion documentation), Macao (modélisation), Ganttproject, Dotproject (gestion projet), Bugzilla (gestion bogues), Cocomo et metrics (mesures des logiciels), SonarQube (qualité code), Junit, Jmeter (test logiciel), CVS, SVN et GIT (gestion des versions). Les étudiants, répartis en binôme, ont l'obligation de préparer les ateliers selon le scénario suivant :

  1. Faire une Présentation orale en utilisant les slides qui dure environ 10 minutes
  2. Animer le TP pendant à peu près 40 minutes
La présentation doit expliquer l'intérêt de l'outil et le situer par rapport au contexte du génie logiciel, tandis que dans le TP on met l'accent sur la démarche d'installation (sous Linux) et puis éventuellement un petit projet est préparé pour le conduire avec la classe, le groupe chargé du TP va assurer tout seul l'animation de la séance du TP. 

Les ateliers sont données dans une perspective d'engager les étudiants par rapport à leurs apprentissage, leur montrer que franchir des sujets difficiles n'est pas impossible, que travailler sur de nouveaux environnements est une chose agréable surtout pour de jeunes informaticiens, que développer l'habileté de travailler en équipe est indispensable et qu'entamer une culture de partage avec la communauté s'impose.

Cette démarche basée sur l'appropriation des ateliers par les étudiants a toujours donné satisfaction  , d'autant plus que les étudiants deviennent acteurs de leurs apprentissages et développent par l'occasion d'autres habiletés qu'on peut associer aux habiletés du 21ème siècle tels que la communication, la collaboration et la pensée critique.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les cartes CRC pour l'analyse des classes UML

Rédaction d'un document Cahier des Charges

Scope d'un projet